Accueil / Pathologies / Aplasies médullaires acquises et constitutionnelles

Aplasies médullaires acquises et constitutionnelles



QUELS SYMPTOMES ?

APLASIES MEDULLAIRES ACQUISES

L’aplasie médullaire («de la moelle osseuse») est une incapacité de la moelle osseuse à produire normalement les cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes). Elle se traduit par un déficit d’un ou de plusieurs types de cellules normalement présents dans le sang :
  • Les globules rouges : leur diminution entraîne une anémie.
  • Les globules blancs : leur manque induit une diminution de la capacité de défense vis-a-vis de tous les types d’infections.
  • Les plaquettes sont les premiers éléments à intervenir pour arrêter l’hémorragie ; s’il n’y en a pas suffisamment, il existe une tendance au saignement ou hématomes au moindre traumatisme1.
Une des hypothèses qui explique cette « aplasie » est le fait que les défenses immunitaires, qui s’attaquent normalement aux éléments seulement « étrangers » (bactéries, virus), se retournent contre les cellules mêmes de l’organisme et l’attaquent.
 
On parle d’aplasie médullaire idiopathique lorsque la cause est inconnue. Cette forme est la plus fréquente et représente 60 % des cas. L’aplasie médullaire idiopathique touche plus souvent les jeunes adultes et après 50 ans. La prévalence est d’1 personne sur 500 000 habitants par an en Europe et aux Etats-Unis. En France, elle est d’1 personne sur 250 000.
 
L’hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN) est une forme particulière d’aplasie médullaire. Celle-ci est caractérisée par des poussées souvent nocturnes de destruction des globules rouges (hémolyse) à l’origine d’une anémie, accompagnées d’une coloration dite « rouge porto » des urines (hématurie).
 
L’HPN est due à une altération (mutation) du gène PIG-A, responsable de la fabrication d’une molécule appelée « ancre GPI » qui permet à des protéines spécifiques (CD55 et CD59) de se fixer en surface des cellules sanguines. Ce manque de protéine à la surface permet aux cellules d’échapper au système immunitaire dans la moelle, lieu de fabrication, en cas d’aplasie médullaire. Malheureusement, ces protéines sont essentielles pour protéger les cellules une fois qu’elles passent dans la circulation sanguine. Ces cellules et surtout les globules rouges seront alors détruits.
 
L’HPN est aussi associée à des caillots sanguins, pouvant boucher les vaisseaux (thromboses).
 
La prévalence de l’HPN n’est pas très bien connue mais serait d’environ 1 cas sur 80 000 personnes en Europe. 600 cas ont été recensés en France depuis 40 ans.
 
APLASIE MEDULLAIRE CONGENITALE OU CONSTITUTIONNELLE
 
L’anémie de Fanconi est une maladie héréditaire rare liée à un défaut de réparation de l’ADN associant une aplasie médullaire progressive, des malformations congénitales et une forte prédisposition à certaines tumeurs solides. Elle est transmise selon le mode récessif et est très hétérogène : 13 gènes ont été identifiés jusqu’à présent. C’est l’aplasie médullaire congénitale la plus fréquente.
 
La maladie est caractérisée par un ensemble de signes cliniques :
  • Des malformations congénitales : elles sont très variables ; squelettiques, cutanées, urogénitales, cardiopulmonaires. Les plus fréquentes se manifestent au niveau du visage (microcéphalie) et de la colonne radiale (anomalie des pouces ou des radius).
  • Une petite taille : un retard de croissance modéré ou marqué est remarqué chez les patients atteints de l’anémie de Fanconi.
  • Des signes hématologiques d’appariton progressive et/ou retardée, les premiers signes apparaissant le plus souvent vers l’âge de 7-8 ans. Il s’agit de cytopénies, c’est-à-dire une anémie (diminution des globules rouges), neutropénie (baisse des globules blancs) ou thrombopénie (chute des plaquettes). Par la suite, les patients évoluent vers une aplasie médullaire sévère avec des infections répétées voire l’apparation d’une leucémie aiguë qui vient compliquer l’évolution de la maladie.
  • Tumeur : les patients peuvent également avoir une forte propension à développer des tumeurs solides de la tête et du cou et de la région anogénitale4.
 
Cette maladie rare touche 1 personne sur 350 000 naissances en France.

 
QUELS TRAITEMENTS ?

Aplasie médullaire

Chez les patients atteints d’aplasie médullaire, trois types de traitement peuvent être proposés :
  • Traitement symptomatique
Les infections bactériennes pouvant être fatales chez les patients neutropéniques, ces derniers doivent alors recevoir une antibiothérapie. Une transfusion de globules rouges et de plaquettes sont également courant.
  • Traitement médicamenteux
Dans un premier temps, un traitement immunosuppresseur (médicaments habituellement utilisés dans le traitement de maladies auto-immunes) est ce qui est proposé au patient en cas d’aplasie idiopathique si le patient n’a pas de donneur géno-identique ou est âgé de plus de 40 ans.
Le sérum anti-lymphocytaire (SAL), associé avec de la ciclosporine est le traitement de choix dans l’aplasie médullaire idiopathique en l’absence d’indication d’allogreffe. Il est efficace chez environ  60% des malades.
  • Traitement curatif
La greffe de moelle osseuse est le traitement le plus efficace de l’aplasie médullaire. Il s’agit de remplacer la moelle osseuse malade par une moelle saine, prélevée sur un donneur « compatible » (souvent une sœur ou un frère ou un donneur volontaire inscrit sur le registre national ou international) et qui fabriquera ainsi des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes normaux.
Lorsqu’une greffe de moelle est réalisée, une guérison est obtenue dans 90 % des cas après 5 ans. Les résultats sont aussi très bons lorsqu’une greffe est faite à partir d’un donneur non apparenté compatible.
 
L’hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN)
 
Le seul traitement curateur existant est la greffe de moelle osseuse. C’est une option de traitement qui nécessite un processus très lourd et qui peut entrainer des complications pouvant aller jusqu’au décès. Il existe désormais un traitement symptomatique qui est un anticorps (l’éculizumab) capable d’empêcher la destruction des cellules HPN dans le sang et qui permet de réduire les besoins transfusionnels et le risque de thromboses des malades.
 
L’anémie de Fanconi
 
La greffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) est le seul traitement curateur qui sera indiqué en cas d ‘anémie de Fanconi.
 
Enfin, quel que soit le type d’aplasie médullaire, un soutien psychologique est souvent essentiel pour les malades ainsi que leur entourage proche. L’aide des associations de patients est aussi fondamentale.


GROUPE DE MALADIES

ORPHA182040 - Aplasie médullaire
ORPHA68383 - Aplasie médullaire constitutionnelle rare
ORPHA124 - Anémie de Blackfan-Diamond
ORPHA1775 - Dyskératose congénitale

ORPHA84 - Anémie de Fanconi
ORPHA3088 - Syndrome de Revesz

ORPHA3322 - Syndrome de Hoyeraal-Hreidarsson
ORPHA3466 - Syndrome WT membres-sang
ORPHA3319 - Thrombocytopénie amégacaryocytaire congénitale

ORPHA811 - Syndrome de Shwachman-Diamond
ORPHA314399 - Aplasie et myélodysplasie autosomiques dominantes
ORPHA397692 - Aplasie médullaire isolée héréditaire
ORPHA401764 - Syndrome de pancytopénie-retard de développement
ORPHA164823 - Aplasie médullaire acquise rare
ORPHA447 - Hémoglobinurie paroxystique nocturne
ORPHA824 - Myélofibrose primaire
ORPHA88 - Aplasie médullaire idiopathique
ORPHA98421 - Aplasie de la lignée rouge
ORPHA98871 - Erythroblastopénie transitoire de l'enfance
ORPHA98872 - Aplasie pure des globules rouges de l'adulte


Sources :
  1. L’aplasie médullaires idiopathique, Orpha.net, 2007,
    https://www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/AplasieMedullaireIdiopathique-FRfrPub8751.pdf
  2. L’hémoglobinurie paroxystique nocturne, Docvadis.fr, 2007,
  3. Les caractéristiques de la maladie de Fanconi, Association Française de la Maladie de Fanconi,
  4. Anémie de Fanconi, Orpha.net, 2007, http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=84
Extrait du dossier presse de la filière MaRIH, certifié par le Pr Peffault de Latour.


Livret d’information destiné aux patients atteints d’aplasie médullaire

Forum Maladies Rares Info Services:
APLASIE MEDULLAIRE IDIOPATHIQUE



Association de patients :
Association de patient HPN FRANCE / APLASIE MEDULLAIRE
Centre(s) de référence ou expert(s):
Liste des RCP
RCP Aplasies médullaires acquises et constitutionnelles
1er et 3ème mercredis du mois

Principaux lieux de prise en charge


Cliquer sur une puce pour voir le détail d'un lieu de prise en charge
Centre de référence coordonnateur / Centre de référence constitutif     Centre de compétences     Centre associé     Non défini
Spécialité : Adulte     Pédiatrique
Veuillez patienter pendant le chargement des données